Sécurisé par
PayPal Logo Chèques et virements acceptés !
Catégories
Pomme séchée
Savoir-faire local Val d'Oise

Articles avec le tag ‘légumes’

Guillaume THUILLET (lejardindeguillaume.fr) dans le magazine Plantes et Santé !

Je suis heureux de vous annoncer que je suis dans le magazine « Plantes et Santé » de février 2017 (page 13) :

[Le Jardin de Guillaume] Plantes et Santé, février 2017

Cliquez sur l'image pour l'obtenir en plein écran !
Suivez-moi et likez-moi sur les réseaux sociaux :

Conseils pour bien faire pousser ses fruits et ses légumes

Pour un obtenir un joli jardin potager avec des végétaux de diverses variétés, il faut apporter au sol et aux plantations des soins particuliers pour obtenir, après quelque temps, des fruits et légumes sains qui iront dans vos plats. Nous allons voir ici les procédés à suivre pour avoir un rendement satisfaisant pour vos cultures.

Les étapes à suivre pour la plantation

Habituellement, on cultive ses légumes et ses fruits en rangées. Et chaque rangée est séparée de son voisin par un certain intervalle nommé distance inter-rangs. Si ce procédé reste valable pour des maraîchers qui travaillent sur de grosses surfaces, elle fait perdre beaucoup de place dans les petits potagers. Alors, on devra resserrer les rangs : pour faire pousser plus de légumes ou de fruits par mètre carré, il suffit de les planter en blocs rectangulaires. Et dans ce bloc, les légumes seront séparés de la même distance en tous sens. Le résultat n’est pas extraordinaire avec tous les légumes, et fruits mais on arrive néanmoins à avoir le double à chaque fois, et donc on va planter une catégorie de végétal après un autre sur la même parcelle et pendant la même année. Selon le climat et donc la durée de la saison de plantation, on peut récolter continuellement entre deux et quatre légumes ou fruits différents sur une parcelle. Avec cette méthode, on peut donc « rentabiliser » chaque mètre carré de potager.

La plantation des légumes ou des fruits au même lieu, ça détériore la terre. Pour ne pas qu’elle s’épuise, il faut l’entretenir et garder un sol profond et aéré. Cela va permettre aux racines de se développer vigoureusement. Et en conséquence, les fruits et les légumes seront plus gros et plus beaux. En effet, grâce au terreau, qui a pour objectif d’améliorer le sol, et de nourrir les plantes du potager, vous récolterez des fruits et des légumes de qualité. Le terreau est utilisé essentiellement à la plantation afin de donner au sol, destiné à recevoir vos cultures, les besoins nutritifs essentiels. Il s’utilise directement, tandis que les fertilisants sont mélangés à la terre du potager. Par ailleurs, pour obtenir un tel sol, il faut également l’aérer à la fourche-bêche et l’arroser équitablement grâce à des matériaux de jardinage comme le mini arrosoir jardin pour vos enfants, s’ils veulent prendre soin du potager, avant chaque mise en place d’un nouveau légume ou d’un nouveau fruit.

Mini arrosoir de jardin

Les saisons favorables pour les plantations

Fin février, au printemps, il faut enlever tout le paillis, les restes d’engrais verts ou autres déchets végétaux qui couvrent le potager et mettre la terre à nu. Ainsi, les rayons du soleil vont pouvoir réchauffer le sol. Deux semaines avant d’y planter des légumes, sur la parcelle la plus ensoleillée du potager, l’étape suivante est d’installer un petit tunnel de culture en plastique transparent. On trouve des arceaux et de la bâche transparente dans toutes les jardineries. Il faut chercher les légumes préférables à planter quand il fait froid tels que les laitues, les épinards, les oignons, les carottes, les choux et les betteraves. Au début du mois de mai, ces mêmes excavations peuvent être utilisées pour planter en avance quelques plants de « légumes à ratatouille ». En automne, pour étendre les cultures et protéger les légumes et fruits du froid, les voiles de croissance non tissés peuvent être utilisées. Il est possible d’étendre la période de plantation de quelques semaines en offrant à vos légumes et à vos fruits un environnement bien commode et ensoleillé.

Faire pousser des légumes et des fruits demande du temps, de la patience, et beaucoup d’entretien. Les cultures successives peuvent appauvrir la terre de votre potager, il est nécessaire de l’amender pour garantir de belles cultures et de belles récoltes. Le terreau bio universel est un atout majeur pour enrichir la terre et sont indispensables à l’épanouissement des fruits et légumes.

Suivez-moi et likez-moi sur les réseaux sociaux :

Le secret des chips de patate douce de Guillaume

Bonjour.

Cette semaine, j’ai décidé de vous révéler le secret de mes chips de patate douce.

Pourquoi ce choix ?

Eh bien tout simplement parce que la semaine dernière (du lundi 30 novembre 2015 au dimanche 6 décembre 2015), j’ai vendu toutes mes chips (il ne me restait plus qu’1 seul sachet de chips Vitelotte sur toutes mes chips) !

Et bien sûr, là j’ai une commande en cours où on m’en demande, et une épicerie locavore parisienne qui veut aussi des échantillons pour proposer mes chips de légumes et mes chips de pommes dans sa boutique.

A cours de chips, je suis donc obligé (avec le sourire bien évidemment) d’en refaire.

C’est donc une belle occasion pour moi de parler de mes chips artisanales et plus particulièrement de mes chips de patate douce (car j’en avais des photos dans mon appareil pas encore diffusées).

Mais tout d’abord, pour mettre un peu de suspens, je voudrais diffuser quelques photos.

Commençons par celle-ci, qui est une photo des volailles d’un ami éleveur du Val d’Oise :

Volailles du Val d'Oise

Deuxième photo, les produits d’autres producteurs lors d’une distribution dans le 91 fin août 2015 :

Produits autres producteurs

Troisième photo, le 3ème labo où je travaille et reçois :

3ème local balance

Vous aurez noté cette magnifique balance au milieu de l’image (la plus grosse des deux, celle de gauche à côté des sachets). C’est ma première balance, elle fonctionne toujours et je n’en ai pas retrouvé de mieux depuis (la plus petite à droite déconne parfois).

Quatrième photo, encore des fraises que j’utilise comme matière première (oui, j’avais vraiment plusieurs photos d’elles). Attention, le village d’où elles viennent s’appelle « Lacropte » et non pas « Lacrotte » comme certains aiment dire pour plaisanter. C’est dans le département 24 (Dordogne), région Aquitaine.

Le nom du village est issu de l’occitan « cròta » signifiant « caverne », dérivé du latin « crypta ».

Au 13ème siècle, il était connu sous le nom « La Cropta » puis « La Cropte » au 18ème siècle. Pour finalement devenir « Lacropte » à notre époque. A ne pas confondre du coup avec « La Cropte » en Mayenne.

Dans cette commune, 38 établissements sur 74 sont dédiés à l’agriculture, la sylviculture et la pêche :

Fraises Lacropte

Et pour terminer, encore une photo de prunes rouges françaises (dont toute la production a été vendue également) :

Prunes rouges 201510

Voici maintenant les photos des chips de patate douce :

Patate douce

Une patate douce pas épluchée, c’est la photo ci-dessus.

Donc après, il faut la laver puis l’éplucher :

Patate douce 03

Puis couper les rondelles (ici au couteau car c’était une commande spéciale mais pour ma production générale, je le fais à la mandoline) :

Patate douce 06

Le secret, c’est de les couper de manière très fine car cela les rendra plus croustillantes et le temps de séchage sera plus court !

Je prépare ensuite 3 plats, que je nomme pour m’amuser « Tranches, trempette et égouttoir ». Trempette étant le mélange huile-sel :

Patate douce 08

Patate douce 10

Je les mets bien à plat sur le plateau du déshydrateur et je lance la machine.

Il est également possible de les faire au micro-onde ou au four.

Il est important de choisir des légumes et des fruits frais car cela facilite le découpage à la mandoline. Une cuillerée à café d’huile pour 250 g de légumes (trop d’huile = chips molles !).

Patate douce 11

Vous pouvez en commander sur ce site : Page produits

On se retrouve lundi prochain pour de nouvelles photos ou le mercredi 16 décembre 2015 au salon du « Commerce équitable et tourisme durable » de Cergy-Pontoise (site Bernard Hirsch de l’université de Cergy-Pontoise, de 08h30 à 18h00) !

Guillaume

Suivez-moi et likez-moi sur les réseaux sociaux :

Guillaume THUILLET (lejardindeguillaume.fr) sur VO News, la télé du Val d’Oise !

Guillaume THUILLET (lejardindeguillaume.fr) sur VO News, la télé du Val d’Oise !

Bonjour.

VO News, la télé du Val d’Oise (95), a réalisé un court reportage sur mon histoire et mon activité de producteur / artisan local.

Vidéo disponible ci-dessous !

Guillaume

N’hésitez pas à transmettre cette vidéo à vos connaissances !

Lien Youtube à transmettre à vos connaissances : https://youtu.be/4G_63k8Ww2I

Lien de cet article : http://www.lejardindeguillaume.fr/vo-news-tele-val-doise/

Suivez-moi et likez-moi sur les réseaux sociaux :
RSS
Suivre par e-mail
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://www.lejardindeguillaume.fr/tag/legumes">
SHARE
Pinterest
Pinterest